Retour sur la saga Louboutin

Christian Louboutin Kissmyshoe

La fabuleuse histoire de Christian Louboutin

Christian Louboutin c’est l’histoire d’un homme vivant une success story incroyable. Ses chaussures sont reconnaissables partout dans le monde grâce à la célèbre semelle rouge. Retour sur cet homme qui a mis les femmes à ses pieds.

C’est en 1964 que le créateur voit le jour à Paris. Christian Louboutin est le petit benjamin d’une grande famille de quatre enfants. Très choyé par ses parents mais surtout par sa mère, elle ne lui interdisait absolument rien.

Dès l’adolescence, il commence à fréquenter les clubs et les palaces parisiens dans lesquels tous les socialistes de la capitale se donnent rendez-vous. De soirées en soirées, il rencontre de nombreuses personnalités avec qui il nouera des forts liens d’amitié (Eva Ionesco, Vincent Darré, Arielle Dombasle, Farida Khelfa, etc). Ces rencontres seront d’autant plus importantes que ce magicien de la chaussure va rapidement les transformer en opportunité.

Il fera ainsi ses premières expériences dans des maisons de couture prestigieuses où il apprendra les fondamentaux de la création de souliers. Pendant plusieurs années, il travaillera pour de grands noms de la mode ; Hervé Léger, Chanel, Roger Vivier….

Libre et aventurier,  il refuse d’appartenir à quelconque enseigne. C’est ainsi qu’en 1991, il lance sa propre marque éponyme Christian Louboutin avec ses deux meilleurs amis d’enfance. Christian Louboutin est un perfectionniste. Il fait fabriquer tous ses modèles en Italie dans les meilleurs ateliers de fabrication. Ses premières chaussures ne portent pas encore les célèbres semelles rouges. C’est seulement un an plus tard, lorsqu’il vit son assistante mettre du vernis rouge Chanel sur ses ongles que cette brillante idée lui vint : peindre ses semelles d’un rouge écarlate. C’est alors le début de sa success story…

Rapidement, il ouvre l’année suivante son premier magasin de chaussures à Paris. La princesse Caroline de Monaco est l’une de ses premières clientes. Il bénéficie alors d’une publicité internationale. La presse décrit les Louboutin comme des chaussures aux courbes ravageuses et aux talons fins.  Les stars s’intéressent à lui.

Son succès prend une nouvelle dimension lorsque les grandes maisons de couture entendent parler des chaussures aux semelles rouges. En 1995, il va collaborer avec de nombreuses marques luxueuses pour chausser les mannequins lors des défilés.  Jean Paul Gaultier, Chloé, Azzaro, Diane Von Furstenberg, Victor & Rolf, Givenchy, Lanvin lui font confiance.

En 2002, Yves Saint Laurent réalise un dernier défilé haute-couture au Centre Georges Pompidou pour « ses adieux ». Il fait alors appel à Monsieur Louboutin pour créer une sandale unique et exceptionnelle.

Depuis, son expansion ne cesse de progresser.  En 2006, il crée l’atelier sur-mesure Minuit Moins 7 à Paris, où sont réalisées, chaque année, quelques paires aussi exceptionnelles que leurs clientes. Eva Longoria, Sarah Jessica Parker, Beyoncé et Nicole Kidman (pour ne citer qu’elles) raffolent des Louboutin. Les américaines sont conquises et le surnomment même « le Dieu de la chaussure ».

En 2010, Christian Louboutin lance Le Carrosse noir, une web-série mettant en scène Arielle Dombasle, Dita Von Teese, Elisa Sednaoui, Farida Khelfa et Mika.

L’histoire des semelles rouges n’est pas prêt de s’arrêter. A ce jour 57 boutiques Christian Louboutin ont ouvert, dont trois boutiques homme à Paris, New York et Londres et ses chaussures sont distribuées dans les plus grands magasins comme Saks ou Neiman Marcus.

histoire-louboutin-kissmyshoe

Christian Louboutin et Scarlett Johansson

 

Mes coups de cœur de la collection printemps-été 2014 

christianlouboutin-mariniere-1140575_CMA3_1_1200x1200 christianlouboutin-morphetina-1140579_P040_1_1200x1200 christianlouboutin-valnina-1140907_F011_1_1200x1200 christianlouboutin-viveka-1140311_BK01_1_1200x1200

Réagissez à l'article

Ghizlane

J'adore la mode, le chocolat et les chaussures !

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *