Retour sur l’histoire de Jimmy Choo

histoire_Jimmy Choo_kissmyshoe

Jimmy Choo : un créateur de génie

Jimmy Choo est aujourd’hui une véritable référence dans le monde du luxe, proposant des chaussures pour femme, sacs à main, parfums… La luxueuse marque de chaussures a connu bien des péripéties depuis sa création à aujourd’hui.

Jimmy Choo, c’est d’abord l’histoire d’une rencontre entre un chausseur de génie, Jimmy Choo et une business woman avisée, Tamara Mellon. 

Fils de fabricant de chaussures, Jimmy Choo était venu à Londres dans les années 1980 pour perfectionner le savoir-faire familial au Cordwainers College. Sa première marque, Lucky Shoes, était vendue sur un marché de South Bank, au sud de Londres, avant que l’artisan n’ouvre son propre atelier dans l’East End en 1986.

En 1990, Tamara Mellon débute sa carrière professionnelle au Vogue anglais en tant que rédactrice de mode en charge des accessoires. C’est là qu’elle entrevoit le potentiel de développement des souliers. Elle savait que sur le marché de la chaussure de luxe en Angleterre, il y avait une place pour un concurrent à Manolo BlahnikElle approche Jimmy Choo, un chausseur sur-mesure qui fournissait déjà la haute société britannique telle que la princesse Diana, devenue sa meilleure cliente. Tamara Mellon lui propose alors de monter ensemble une griffe de souliers haut de gamme.

En 1996, ils lancent ensemble la marque Jimmy Choo. Commence alors une association efficace : l’artisan dessine, la femme d’affaires cherche à produire ses modèles à grande échelle en Italie et se charge de les commercialiser.

Grâce à la qualité et au savoir-faire exceptionnel du chausseur Jimmy Choo, la maison trouve immédiatement un écho auprès d’une clientèle raffinée. Le succès planétaire est au rendez-vous. Les stars hollywoodiennes sont les premières à s’arracher ces petits bijoux de mode et assurent à Jimmy Choo une excellente promotion à travers le monde. Sa cliente la plus fidèle et la plus connue s’appelle Sarah Jessica Parker, alias Carrie Bradshaw [Sex and the City, NDLR].
Seulement cinq ans après le lancement de la griffe, la société Jimmy Choo fusionne avec une holding anglaise, Equinox LuxuryPeu à peu Tamara prend les rennes de Jimmy Choo. Et Jimmy Choo, le vrai, finit par vendre sa part en 2001 et à se retirer de sa propre affaire.
Le repreneur, Robert Bensoussan, vingt ans d’expérience internationale dans le monde de la mode et du luxe, est à l’origine de l’expansion de la marque et de ses nouvelles ambitions.
Avec l’aide du repreneur, l’ex-rédactrice de Vogue Britannique exporte et implante aux Etats-Unis, d’abord New-York puis Los Angeles. Elle développe une collection de parfums, de sacs à main, et même de lunettes.

En 2011, coup de tonnerre, la co-fondatrice Tamara Mellon décide de se retirer elle aussi de l’affaire pour développer sa propre ligne de vêtements. À ce jour, Sandra Choi, la nièce de Jimmy Choo est devenue l’unique directrice artistique de la marque.

Jimmy Choo compte aujourd’hui plus de 180 boutiques réparties dans 32 pays différents. La marque est également présente dans les boutiques spécialisées et les grands magasins les plus prestigieux du monde. Jimmy Choo a été l’un des premiers créateurs à proposer ses chaussures et sacs à main aux plus grandes stars hollywoodiennes, le tapis rouge se révélant le podium idéal pour la marque.

Quelques paires de chaussures irrésistibles <3

histoire_Jimmy Choo_kissmyshoe

histoire_Jimmy Choo_kissmyshoe

histoire_Jimmy Choo_kissmyshoe

histoire_Jimmy Choo_kissmyshoe

histoire_Jimmy Choo_kissmyshoe

Réagissez à l'article

Ghizlane

J'adore la mode, le chocolat et les chaussures !

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *